• Niveau d'étude visé

    BAC +5

  • Diplôme

    Master (LMD)

  • Domaine(s) d'étude

    Physique

  • Accessible en

    Formation continue, Formation initiale, VAE, Formation en alternance

  • Établissements

    Université Toulouse III - Paul Sabatier

Présentation

La formation vise trois débouchés principaux : le doctorat en Physique dans un laboratoire français ou étranger ; les métiers d’ingénieurs (ingénieurs Tests et Essais, ou ingénieurs Physiciens, ou ingénieurs dans le domaine de l’énergie), et les métiers de l’enseignement avec le parcours de l’agrégation de Physique.

Savoir faire et compétences

Compétences transversales

  • Conduire une analyse réflexive et distanciée prenant en compte les enjeux, les problématiques et la complexité d’une demande ou d’une situation afin de proposer des solutions adaptées et/ou innovantes
  • Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif
  • Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation
  • Actualiser ses connaissances par une veille dans son domaine, en relation avec l’état de la recherche et l’évolution de la règlementation
  • Evaluer et s’autoévaluer dans une démarche qualité
  • S’adapter à différents contextes socio-professionnels et interculturels, nationaux et internationaux
  • Rédiger des cahiers des charges, des rapports, des synthèses et des bilans
  • Communiquer par oral et par écrit, de façon claire et non-ambiguë, en français et dans au moins une langue étrangère, et dans un registre adapté à un public de spécialistes ou de non-spécialistes
  • Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information de manière adaptée ainsi que pour collaborer en interne et en externe.

Programme

Sélectionnez un programme

Master Physique du Vivant

Le Master Physique Fondamentale et Applications - Physique pour le Vivant (M1 PFA-PV) est constitué d'un Master 1 suivi d'un Master 2 Physique pour le Vivant.

L'objectif de ce parcours est de former des étudiants de haut niveau en biophysique, physico-chimie, matière molle, physique de l'imagerie et physique des comportements collectifs , afin qu'ils soient en mesure d'appréhender des problèmes de biologie avec les outils de la physique. Ceux-ci sont maintenant très utilisés en sciences du vivant à la fois pour observer et étudier le vivant (microscopie, analyses de données, échantillonage) mais aussi pour modéliser et comprendre les mécanismes physiques à l'origine des phénomènes biologiques.

Le Master PFA-PV aborde les différentes échelles du vivant, de l'échelle moléculaire (ADN, membranes...) à l'échelle des populations (fourmis, poissons, êtres humains...) en passant par l'échelle cellulaire (bactéries...) et des tissus biologiques (epithelium, sang...). Les enseignants intervenant dans ce Master sont donc d'horizons divers (physique, chimie, mécanique, mathématiques appliqués).

Une partie importante de la formation se fait sous la forme de stages (en laboratoire ou en entreprise), de projets tuteurés bibliographiques, expérimentaux et numériques. Ces stages peuvent se faire dans de nombreux laboratoires du site toulousain, rattachés à ce Master.

Enfin, le master PFA-PV est labellisé Cursus Master en Ingénierie (CMI). Le CMI propose une nouvelle voie vers le métier d'ingénieur (voir rubrique Description).

SITE WEB du MASTER PV-PFA :
[u]http://masterpcvs.ups-tlse.fr[/u]

Certifications complémentaires

C2i-MI (Certificat Informatique et Internet – Métiers de l'Ingénieur) pour le CMI

Voir la page complète de ce parcours

Master Physique Fondamentale et Applications Parcours PHYSIQUE FONDAMENTALE

Le parcours Physique fondamentale (PF) a pour objectif de former des physiciens généralistes de haut niveau, avec une très large culture scientifique et une parfaite connaissance des propriétés physiques de la matière à des échelles complémentaires, depuis le nanomètre jusqu'au macroscopique. Cette maîtrise des propriétés physiques de la matière est rendue possible grâce aux connaissances en Physique fondamentale, en méthodes numériques, en instrumentation, en techniques expérimentales avancées, ainsi que sur les méthodes spécifiques aux laboratoires de recherche acquises par les étudiants de ce parcours. Elle leur permet de s'insérer efficacement dans les structures de recherche et développement de nombreuses entreprises ou dans des start-up innovantes.
Les compétences étendues en recherche et développement acquises par les étudiants du parcours Physique fondamentale s'exercent dans les domaines de l'optique et des lasers, de la nano-ingénierie, de l'ingénierie quantique, des matériaux de pointe, de l'optimisation de leurs performances et de leur intégration dans des systèmes complexes en vue d'applications (en optoélectronique, en microélectronique, dans les capteurs ou en aéronautique). Les compétences des étudiants de ce parcours s'exercent également dans des applications industrielles répondants aux besoins sociétaux dans des secteurs très variés comme l'environnement, la santé, la domotique, la surveillance des structures.
La formation de Master de Physique Fondamentale a pour objectif d'insérer les étudiants dans le monde industriel ou dans le monde académique soit en sortie de master 2 soit après un doctorat. Ce parcours est labellisé par le réseau FIGURE et il fait partie du Cursus Master Ingénierie Physique Fondamentale et Applications (CMI-PFA) de l'université Paul Sabatier.La formation se compose d'une première année de master M1 qui propose des bases solides dans les fondamentaux de la physique (optique, électromagnétisme, mécanique quantique, physique statistique, atomique et molécuaire et physique des solides), une formation expérimentale poussée et tournée vers l'apprentissage de l'autonomie ainsi qu'une solide formation numérique.

Ce parcours généraliste se spécialise ensuite par le Master 2 « Physique Fondamentale » qui permet d'acquérir une formation de haut niveau dans les principaux domaines de la physique de la matière (physique de la matière condensée, nanophysique, physique atomique, optique), ainsi que dans les techniques expérimentales et numériques indispensables à tout physicien souhaitant travailler dans ces domaines. Les compétences expérimentales, numériques et théoriques acquises lors de ce parcours permettront aux étudiants de mener des activités de recherche et développement dans les industries de haute technologie (matériaux avancés pour l'aéronautique, nanomatériaux pour la micro-électronique, nanotechnologies, optique...) ou de débuter un doctorat de physique dans un laboratoire de recherche académique. Le Master 2 « Physique Fondamentale » s'appuie sur le riche réseau de laboratoires de recherche fondamentale toulousains, sur le Laboratoire d'Excellence « Nano, mesures EXtrèmes et Théorie » (LABEX-NEXT) et sur les contacts et coopérations que les laboratoires toulousains ont tissés avec les entreprises et industries de haute technologie.

Lieux des enseignements

En Master 2, des séances expérimentales ont lieu au sein de laboratoires de recherche du campus afin de confronter les étudiants à de l'appareillage de très haute technologie.

Etablissements partenaires

L'Institut Supérieur de l'Aéronautique et de l'Espace (ISAE-SUPAERO) est partenaire de ce parcours et quelques enseignements se feront aux seins de leurs locaux.

Voir la page complète de ce parcours

Master Physique Fondamentale et Applications Parcours PHYSIQUE DE L'ÉNERGIE ET DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Le secteur de la production d'énergie fait intervenir une large gamme de métiers et s'impose parmi les recruteurs les plus importants (cf. le rapport sur les référentiels des métiers cadres du secteur de l'énergie, publié par l'Apec). Les recrutements se font dans les grands groupes internationaux de construction, d'exploitation et de maintenance des unités de production d'énergie : EDF, EDF énergies nouvelles, Areva… ainsi que dans les organismes de recherche et les PME-PMI. La plupart de ces structures consacrent une part importante de leurs activités aux études de recherche et développement dans le domaine des énergies renouvelables. L'étude des emplois montre aussi que les besoins principaux apparaissent dans les métiers de l'ingénierie, de l'exploitation, de la maintenance et de l'amélioration continue. Les entreprises ont aussi besoin que la maintenance soit de plus en plus spécialisée avec des demandes pour les métiers de la sûreté nucléaire. Le renouvellement des effectifs dans les grands groupes et les entreprises du secteur de la production d'électricité, la modernisation des installations et les projets de développement des énergies nouvelles renouvelables dopent donc les recrutements de cette filière au niveau national et international.

C'est pourquoi, en partenariat avec le grand groupe EDF, l'Université Paul Sabatier a créé le Master Physique de l'énergie et de la transition énergétique mettant en œuvre une formation transverse afin de former des ingénieurs pluridisciplinaires ayant les compétences spécifiques aux métiers de la production et de la gestion de la distribution de l'énergie électrique. Cette formation s'appuie sur les savoirs et les connaissances scientifiques portés par les Départements de Physique, d'EEA et de Chimie ainsi que sur le soutien de laboratoires dont l'UPS est une des tutelles : l' Institut Carnot Centre Interuniversitaire de Recherche et d'Ingénierie sur les MATériaux (CIRIMAT – UMR 5085), le Laboratoire de Génie Chimique (LGC – UMR 5503), le Laboratoire Plasma et Conversion d'énergie (LAPLACE – UMR 5213) et l'Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP – UMR 5277). D'autres grands groupes, EDF Energies Nouvelles, ENEDIS ENErgie DIStribution (ex ERDF Electricité Réseau Distribution France) s'associent à ce partenariat et apportent également leur expertise.

L'objectif de ce parcours est de former des cadres qui exerceront des métiers d'ingénieurs en production d'énergie électrique dans les domaines des énergies conventionnelle (nucléaire, hydroélectrique…) et des énergies renouvelables (photovoltaïque, éolien…), de la maintenance industrielle, de la sûreté nucléaire ainsi que de la distribution et de la gestion de l'énergie dans le respect de la transition énergétique. Les connaissances approfondies développées dans ce master permettent aussi de préparer les étudiants qui le souhaitent au travail de recherche pour la réalisation d'une thèse dans des laboratoires publics ou industriels. Le Master Physique de l'énergie et de la transition énergétique conduit donc à une embauche au niveau Bac+5 avec un statut d'ingénieur, et permet également d'entreprendre une thèse dans un laboratoire public ou privé R&D.

Cette formation accueille, après entretien, des étudiants provenant de plusieurs Master niveau 1 : physique, physique appliqué, énergétique, physique-chimie, EEA, sciences des matériaux… et des étudiants en écoles d'ingénieurs. Cette formation est aussi ouverte en contrat de professionnalisation.Les demandeurs d'emploi et salariés (CIF et DIF possible) titulaires d'un diplôme dans ce domaine de niveau Bac+4 minimum ou équivalent (Validation d'Acquis possible) peuvent suivre ce Master. Une démarche de Validation d'Acquis de l'Expérience (VAE) pour une validation totale ou partielle du Master pourra être aussi engagée.

Enfin, il est à noter que le master PEnTE est labellisé Cursus Master en Ingénierie (CMI). Le CMI propose une nouvelle voie vers le métier d'ingénieur (voir rubrique Description label plus loin).

Lieux des enseignements

Des travaux pratiques sont organisés à Golfech afin de se familiariser avec le fonctionnement d'une salle de contrôle d'un centre de production d'énergie nucléaire

Certifications complémentaires

C2i-MI (Certificat Informatique et Internet – Métiers de l'Ingénieur) pour le CMI

Voir la page complète de ce parcours

Master Physique Fondamentale et Applications Parcours MASTER PRÉPARATION À L'AGRÉGATION DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES OPTION PHYSIQUE

La préparations à l'agrégation de physique-chimie option physique et chimie est une formation de l'université Paul Sabatier destinée avant tout à préparer les étudiants aux concours de l'agrégation de physique - chimie option physique.
L'agrégation est un corps de l'état qui dépend du ministère de l'éducation nationale. L'admission dans ce corps se fait par le concours nationale de l'agrégation de l'enseignement du second degré.Ce Concours est sélectif et il permet d'être professeur avec un service dans les lycées, les classes préparatoires ou à l'université (PRAG) .Cette formation est destinée aux étudiants titulaires d'un Master 1 de physique et/ou aux personnes titulaires d'un doctorat de physique. Cette formation délivre un master 2.

http://agreg.physchim.tlse.free.fr

Voir la page complète de ce parcours

Master Physique Fondamentale et Applications Parcours INGÉNIERIE DU DIAGNOSTIC, DE L'INSTRUMENTATION ET DE LA MESURE

Le Master IDIM « Ingénierie du Diagnostic de l'Instrumentation et de la Mesure » http://www.idim-ups.fr/ prépare les étudiants aux fonctions d'Ingénieur Tests &t Essais dans les secteurs industriels de l'aéronautique et de l'espace, du transport terrestre, de l'environnement et de l'énergie.Les diplômés possèdent une culture scientifique à large spectre (physique, électronique, matériaux et propriétés mécaniques, instrumentation, mesure, diagnostic et automatique). Ils sont en capacité de spécifier et de concevoir des dispositifs complexes et innovants de mesure, de contrôle et d'analyse. Ils déploient leurs savoirs et compétences en R&D, en gestion de projet, en management, en conception, en maintenance et en contrôle qualité. La formation bénéficie du Label Cursus Master d'Ingénierie (CMI).

Voir la page complète de ce parcours

Contact(s)