• Niveau d'étude visé

    BAC +5

  • Diplôme

    Master (LMD)

  • Domaine(s) d'étude

    Biologie et Santé, Santé animale

  • Accessible en

    Formation continue, Formation initiale, VAE, Formation en alternance

  • Établissements

    Université Toulouse III - Paul Sabatier

Présentation

Former des biologistes spécialistes ayant acquis une vision intégrative leur permettant d'établir des liens entre différentes disciplines et entre différents niveaux d'étude.

Les diplômés doivent être capables de mettre à profil leur formation pour concevoir et développer des outils de recherche et/ou thérapie, pour intégrer une équipe de recherche.

Savoir-faire et compétences

Compétences transversales

  • Conduire une analyse réflexive et distanciée prenant en compte les enjeux, les problématiques et la complexité d’une demande ou d’une situation afin de proposer des solutions adaptées et/ou innovantes

  • Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif

  • Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation

  • Actualiser ses connaissances par une veille dans son domaine, en relation avec l’état de la recherche et l’évolution de la réglementation

  • Evaluer et s’autoévaluer dans une démarche qualité

  • S’adapter à différents contextes socio-professionnels et interculturels, nationaux et internationaux

  • Rédiger des cahiers des charges, des rapports, des synthèses et des bilans

  • Communiquer par oral et par écrit, de façon claire et non-ambiguë, en français et dans au moins une langue étrangère, et dans un registre adapté à un public de spécialistes ou de non-spécialistes

  • Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information de manière adaptée ainsi que pour collaborer en interne et en externe.

Programme

Sélectionnez un programme

Master parcours Vieillissement en santé & géroscience : de la recherche amont aux stratégies préventives (VESG)

Ce parcours a pour objectif de fournir des connaissances approfondies sur les différentes trajectoires du vieillissement, les facteurs associés et les stratégies préventives permettant le bien vieillir. Son originalité est de proposer une vision allant de la compréhension des mécanismes fondamentaux du vieillissement jusqu'à l'application en pratique clinique .


Ce parcours est organisé en deux années :

La première année (M1) correspond à une formation de 60 ECTS.

  • Un tronc commun correspondant à 42 ECTS permettant l'acquisition d'un socle de connaissances et compétences dans le domaine de la Biologie-Santé (physiologie, biologie cellulaire, cancer, vieillissement, pharmacologie, inflammation, intégrité tissulaire, métabolisme, pertinence et limites des modèles expérimentaux, imagerie, statistiques, omics, communication scientifiques en français et en anglais) ainsi qu'à la découverte des métiers en Biologie-Santé.
  • Une formation pratique : 9 ECTS sont dédiées à un stage en milieu professionnel, d'environ 300h, réalisé pendant le 2nd semestre.
  • Les dernières 9 ECTS correspondent à une spécialisation par le biais de 3 Unités d'Enseignement au second semestre (Exploration du vivant en imagerie, Physiologie vasculaire et physiopathologie, Stratégies pharmacologiques et perspectives thérapeutiques).


La deuxième année (M2) comprend d'abord une formation théorique de 12 semaines au semestre 3, correspondant à 30 ECTS et permettant l'acquisition de connaissances et compétences dans le domaine du vieillissement (biomarqueurs, pathologies vasculaires et neurodégénératives) et son approche clinique. La formation pratique au semestre 4, correspond à 30 ECTS et consiste en un stage de 5 mois en environnement professionnel, validé par un rapport écrit et une soutenance orale en fin d'année.

Un parcours dérogatoire permet aux étudiants des corps de Santé de valider le niveau M1 en parallèle de leur cursus, en vue d'accéder à ce parcours de M2.

Voir la page complète de ce parcours

Master parcours Innovations thérapeutiques et ingénierie tissulaire (IT2)

Ce parcours de master a pour but de former les futurs professionnels dans le domaine de l' ingénierie tissulaire au service de la santé . En abordant des méthodes pluri-disciplinaires d'ingénierie tissulaire et des approches technologiques d'analyse multi-échelle, cette formation a pour objectif de fournir des connaissances approfondies pour la genèse et l'exploration de modèles précliniques et thérapeutiques.


Ce parcours est organisé en deux années :

La première année (M1) correspond à une formation de 60 ECTS.

  • Un tronc commun correspondant à 42 ECTS permettant l'acquisition d'un socle de connaissances et compétences dans le domaine de la Biologie-Santé (physiologie, biologie cellulaire, cancer, vieillissement, pharmacologie, inflammation, intégrité tissulaire, métabolisme, pertinence et limites des modèles expérimentaux, imagerie, statistiques, omics, communication scientifiques en français et en anglais) ainsi qu'à la découverte des métiers en Biologie-Santé.
  • Une formation pratique : 9 ECTS sont dédiées à un stage en milieu professionnel, d'environ 300h, réalisé pendant le 2nd semestre.
  • Les dernières 9 ECTS correspondent à une spécialisation par le biais de 3 Unités d'Enseignement au second semestre (Exploration du vivant en imagerie, Physiologie vasculaire et physiopathologie, Stratégies pharmacologiques et perspectives thérapeutiques).


La deuxième année (M2) comprend d'abord une formation théorique de 12 semaines au semestre 3, correspondant à 30 ECTS et permettant l'acquisition de connaissances et compétences dans les domaines de la modélisation du vivant, l'ingénierie tissulaire, et les technologies en sciences du vivant. La formation pratique au semestre 4, correspond à 30 ECTS et consiste en un stage de 5 mois en environnement professionnel, validé par un rapport écrit et une soutenance orale en fin d'année.

Un parcours dérogatoire permet aux étudiants des corps de Santé de valider le niveau M1 en parallèle de leur cursus, en vue d'accéder à ce parcours de M2.

Voir la page complète de ce parcours

Master parcours Complex systems in life sciences (CSILS)

Ce parcours de Master a pour objectif de former des étudiants à la modélisation de processus biologiques dans le domaine de la santé.

Ce parcours est organisé en deux années :


La première année (M1) correspond à une formation de 60 ECTS.

  • Un tronc commun correspondant à 39 ECTS permettant l'acquisition d'un socle de connaissances et compétences dans le domaine de la Biologie-Santé (physiologie, biologie cellulaire, cancer, vieillissement, pharmacologie, inflammation, intégrité tissulaire, métabolisme, pertinence et limites des modèles expérimentaux, imagerie, statistiques, omics, anglais) ainsi qu'à la découverte des métiers en Biologie-Santé.
  • 8 ECTS sont dédiées à un stage en milieu professionnel, d'environ 300h, réalisé pendant le 2nd semestre.
  • Les dernières 13 ECTS correspondent à une spécialisation par le biais de 3 Unités d'Enseignement (mathématiques, physique, méthodes numériques).


La deuxième année (M2) comprend d'abord une formation théorique de 12 semaines (semestre 3, 30 ECTS) pendant lesquelles les connaissances et compétences dans le domaine de la modélisation mathématique de processus biologiques sont approfondies. La formation pratique (semestre 4), correspondant à 30 ECTS, consiste en un stage de 5 mois en environnement professionnel, validé par un rapport écrit et une soutenance orale en fin d'année.

Un parcours dérogatoire permet aux étudiants des corps de Santé de valider le niveau M1 en parallèle de leur cursus, en vue d'accéder au parcours de M2.

Voir la page complète de ce parcours

Master parcours Microbiote, maladies métaboliques et nutrition (MiMeNu)

Ce parcours de Master a pour objectif de fournir la vision la plus large possible des mécanismes physiologiques, cellulaire et moléculaires mis en jeu dans les pathologies métaboliques et cardiovasculaires, nutritionnelles, digestives et intestinales.

Ce parcours est organisé en deux années :


La première année (M1) correspond à une formation de 60 ECTS.

  • Un tronc commun correspondant à 42 ECTS permettant l'acquisition d'un socle de connaissances et compétences dans le domaine de la Biologie-Santé (physiologie, biologie cellulaire, cancer, vieillissement, pharmacologie, inflammation, intégrité tissulaire, métabolisme, pertinence et limites des modèles expérimentaux, imagerie, statistiques, omics, communication scientifiques en français et en anglais) ainsi qu'à la découverte des métiers en Biologie-Santé.
  • 9 ECTS sont dédiées à un stage en milieu professionnel, d'environ 300h, réalisé pendant le 2nd semestre.
  • Les dernières 9 ECTS correspondent à une spécialisation par le biais de 3 Unités d'Enseignement au second semestre (Physiologie vasculaire et physiopathologie, Microbiote, Stratégies pharmacologiques et perspectives thérapeutiques).


La deuxième année (M2) comprend d'abord une formation théorique de 12 semaines (semestre 3, 30 ECTS) pendant lesquelles, les connaissances et compétences dans le domaine des pathologies métaboliques et cardiovasculaires, nutritionnelles, digestives et intestinales, sont approfondies. La formation pratique (semestre 4), correspondant à 30 ECTS, consiste en un stage de 5 mois en environnement professionnel, validé par un rapport écrit et une soutenance orale en fin d'année.

Un parcours dérogatoire permet aux étudiants des corps de Santé de valider le niveau M1 en parallèle de leur cursus, en vue d'accéder à ce parcours de M2.

Voir la page complète de ce parcours

Master parcours Gestion intégrée des zoonoses et des maladies animales tropicales (GIZMAT)

Ce parcours de Master a pour objectif de former des épidémiologistes et des gestionnaires du risque pour les grands fléaux de santé publique vétérinaire et ainsi améliorer la gestion des maladies animales tropicales mais aussi de la santé des populations.

Ce parcours est organisé en deux années :

La première année (M1) correspond à une formation de 60 ECTS.

  • Un tronc commun correspondant à 42 ECTS permettant l'acquisition d'un socle de connaissances et compétences dans le domaine de la Biologie-Santé (physiologie, biologie cellulaire, cancer, vieillissement, pharmacologie, inflammation, intégrité tissulaire, métabolisme, pertinence et limites des modèles expérimentaux, imagerie, statistiques, omics, communication scientifiques en français et en anglais) ainsi qu'à la découverte des métiers en Biologie-Santé.
  • 9 ECTS sont dédiées à un stage en milieu professionnel, d'environ 300h, réalisé pendant le 2nd semestre.
  • Les dernières 9 ECTS correspondent à une spécialisation par le biais de 2 Unités d'Enseignement au second semestre (Microbiote, Physiopathologie des infections).


La deuxième année (M2) comprend d'abord une formation théorique de 12 semaines (semestre 3, 30 ECTS) pendant lesquelles les connaissances et compétences dans des maladies animales tropicales et de leur gestion, sont approfondies. La formation pratique (semestre 4), correspondant à 30 ECTS, consiste en un stage de 5 mois en environnement professionnel, validé par un rapport écrit et une soutenance orale en fin d'année.

Voir la page complète de ce parcours

Master parcours Toulouse graduate school of cancer ageing and rejuvanation (CARe)

https://care-graduateschool.fr

Ce cursus transdisciplinaire et international est dédié à la recherche biomédicale dans les domaines des sciences du vieillissement, du cancer et de la réjuvénation. Son objectif est de préparer les futurs professionnels et leaders de demain aux mutations de la médecine, de la recherche biomédicale et de l'ingénierie appliquée à la santé, associées à la transformation numérique.

Ce parcours est organisé en deux années :

La première année (M1) correspond à une formation de 60 ECTS.

  • Un tronc commun correspondant à 15 ECTS permettant l'acquisition d'un socle de connaissances et compétences dans le domaine de la Biologie-Santé (physiologie, biologie cellulaire, cancer, vieillissement, pharmacologie, imagerie, omics).
  • Une formation pratique : 30 ECTS sont dédiées à un stage en milieu professionnel, réalisé tout au long de la formation, pendant les 1er et 2nd semestres.
  • Les dernières 15 ECTS correspondent à une spécialisation par le biais de 4 Unités d'Enseignement au semestre 1 (exploration du vivant en imagerie, stratégies pharmacologiques et perspectives thérapeutiques, analyse de données à grande échelle).


La deuxième année (M2) comprend une formation théorique de 18 ECTS au semestre 3 et 12 ECTS au semestre 4, permettant l'acquisition de connaissances et compétences en cancer et vieillissement (biomaqueurs et thérapies, processus neurodégénératifs), modélisation, essais cliniques, technologies en sciences du vivant, intelligence artificielle. La formation pratique correspondant à 30 ECTS, consiste en un stage en environnement professionnel pendant les 1er et 2nd semestres, validé par un rapport écrit et une soutenance orale en fin d'année.

Un parcours dérogatoire permet aux étudiants des corps de Santé de valider le niveau M1 en parallèle de leur cursus, en vue d'accéder à ce parcours de M2.

Voir la page complète de ce parcours

Master parcours Cancérologie fondamentale et clinique (CFC)

Ce parcours de Master a pour objectif de fournir la vision la plus large possible des mécanismes physiopathologiques sous-jacents à la tumorigenèse ainsi qu'une connaissance des traitements actuels en abordant, entre autre, les concepts récents d'oncogénétique, d'oncoimmunologie et de microenvironnement tumoral.

Ce parcours est organisé en deux années :


La première année (M1) correspond à une formation de 60 ECTS.

  • Un tronc commun correspondant à 42 ECTS permettant l'acquisition d'un socle de connaissances et compétences dans le domaine de la Biologie-Santé (physiologie, biologie cellulaire, cancer, vieillissement, pharmacologie, inflammation, intégrité tissulaire, métabolisme, pertinence et limites des modèles expérimentaux, imagerie, statistiques, omics, communication scientifiques en français et en anglais) ainsi qu'à la découverte des métiers en Biologie-Santé.
  • 9 ECTS sont dédiées à un stage en milieu professionnel, d'environ 300h, réalisé pendant le 2nd semestre.
  • 9 ECTS de spécialisation par le biais de 2 Unités d'Enseignement au second semestre ("Physiologie vasculaire et physiopathologie", "Tolérance, autoimmunité et immunité anticancéreuse").


La deuxième année (M2) comprend d'abord une formation théorique de 12 semaines (semestre 3, 30 ECTS) pendant lesquelles, les connaissances et compétences dans le domaine de la tumorigenèse et des traitements actuels ou à venir, sont approfondies. La formation pratique (semestre 4), correspondant à 30 ECTS, consiste en un stage de 6 mois en environnement professionnel, validé par un rapport écrit et une soutenance orale en fin d'année.

Un parcours dérogatoire permet aux étudiants des corps de Santé de valider le niveau M1 en parallèle de leur cursus, en vue d'accéder au parcours de M2.

Contact responsables du parcours:
Céline Colacios : celine.colacios@inserm.fr
Christian Touriol : christian.touriol@inserm.fr

Voir la page complète de ce parcours

Master parcours Biologie intégrative et toxicologie : réglementation, gestion des risques (BioTox)

Ce parcours de Master a pour objectif de fournir les connaissances et les compétences nécessaires à l'analyse globale des risques biologiques, sanitaires et environnementaux en vue de proposer des actions préventives ou correctives.

Ce parcours est organisé en deux années :


La première année (M1) correspond à une formation de 60 ECTS.

  • Un tronc commun correspondant à 42 ECTS permettant l'acquisition d'un socle de connaissances et compétences dans le domaine de la Biologie-Santé (physiologie, biologie cellulaire, cancer, vieillissement, pharmacologie, inflammation, intégrité tissulaire, métabolisme, pertinence et limites des modèles expérimentaux, imagerie, statistiques, omics, communication scientifiques en français et en anglais) ainsi qu'à la découverte des métiers en Biologie-Santé.
  • 9 ECTS sont dédiées à un stage en milieu professionnel, d'environ 300h, réalisé pendant le 2nd semestre.
  • Les dernières 9 ECTS correspondent à une spécialisation par le biais de 3 Unités d'Enseignement au second semestre (Bases de l'écotoxicologie, Microbiote, Stratégies pharmacologiques et perspectives thérapeutiques).


La deuxième année (M2) comprend d'abord une formation théorique de 12 semaines (semestre 3, 30 ECTS) pendant lesquelles, les connaissances et compétences en écotoxicologie, analyse et gestion du risque, sont approfondies. La formation pratique (semestre 4), correspondant à 30 ECTS, consiste en un stage de 6 mois en environnement professionnel, validé par un rapport écrit et une soutenance orale en fin d'année.

Un parcours dérogatoire permet aux étudiants des corps de Santé de valider le niveau M1 en parallèle de leur cursus, en vue d'accéder à ce parcours de M2.

Voir la page complète de ce parcours

Master parcours Master innovation pharmacologique et métiers du médicament

Ce parcours de Master comprend deux années :

La première année (M1) correspond à une formation de 60 ECTS, construite à partir d'un tronc commun dans la première partie du semestre 1 (1er bimestre), permettant l'acquisition d'un socle de connaissances communes en biologie intégrative, imagerie, pharmacologie, statistiques, omics, gestion de projet et anglais. La seconde partie du semestre 1 (2ème bimestre) permet d'initier une spécialisation progressive par le choix de deux unités d'enseignement (UE) plus spécifiques (choix : 2 parmi 4).

Le semestre 2 est également divisé en deux parties. Au cours du premier bimestre, les étudiants pourront mener un projet de recherche qui s'effectuera au choix : en stage ou sur la plateforme de travaux pratiques encadrés. Au cours du deuxième bimestre du semestre 2, la spécialisation des étudiants deviendra effective par le choix de trois UE spécifiques (3 UE de 5 ECTS) correspondant aux parcours choisis.

Un parcours dérogatoire permet aux étudiants des corps de Santé (médecins, pharmaciens, vétérinaires, sages-femmes, masso-kinésithérapeutes) de valider le niveau M1 en parallèle de leur cursus, en vue d'accéder au M2.


La deuxième année (M2) comprend d'abord une formation théorique (semestre 3). Elle s'articule en un tronc commun (12 ECTS) et une série d'UE à choix qui permettent de délimiter deux sous-parcours, adaptés à différents objectifs professionnels: le premier est axé sur la pharmacologie fondamentale et préclinique et oriente plutôt vers la recherche académique alors que le second approfondi les notions de pharmacocinétique ou d'essais cliniques et s'adresse plutôt à un public hospitalo-universitaire ou aux personnels de l'industrie pharmaceutique. Les enseignements, sous forme d'ateliers, sont assurés par des enseignants-chercheurs et chercheurs des facultés des Sciences et d'Ingénierie, de Médecine et de Pharmacie, de l'Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse, ainsi que par des professionnels de l'industrie pharmaceutique. Les étudiants de formations différentes (biologistes, médecins, pharmaciens) seront encouragés à travailler en groupe, pour apprendre à développer des synergies avec des personnes de formation et de cultures différentes.

La formation pratique (semestre 4) est réalisée sous la forme d'un stage en laboratoire ou en entreprise, validé par un rapport écrit et une soutenance orale en fin d'année. Les étudiants suivant le sous parcours de pharmacologie fondamentale et préclinique réalisent un stage de recherche en laboratoire (public ou privé) et les étudiants des deux autres parcours ("essais cliniques avancés" et "pharmacocinétique avancée") réalisent un stage en industrie.

Voir la page complète de ce parcours

Master parcours Santé digestive et nutrition (SDN)

Ce parcours de Master comprend deux années :

La première année (M1) correspond à une formation de 60 ECTS, construite à partir d'un tronc commun dans la première partie du semestre 1 (1er bimestre), permettant l'acquisition d'un socle de connaissances communes en biologie intégrative, imagerie, pharmacologie, statistiques, omics, gestion de projet et anglais. La seconde partie du semestre 1 (2ème bimestre) permet d'initier une spécialisation progressive par le choix de deux unités d'enseignement (UE) plus spécifiques (choix : 2 parmi 4).

Le semestre 2 est également divisé en deux parties. Au cours du premier bimestre, les étudiants pourront mener un projet de recherche qui s'effectuera au choix : en stage ou sur la plateforme de travaux pratiques encadrés. Au cours du deuxième bimestre du semestre 2, la spécialisation des étudiants deviendra effective par le choix de trois UE spécifiques (* UE de 5 ECTS) correspondant aux parcours choisis. Le détail est explicité dans le schéma ci-dessous (organisation des enseignements).

Un parcours dérogatoire permet aux étudiants des corps de Santé (médecins, pharmaciens, vétérinaires, sages-femmes, masso-kinésithérapeutes) de valider le niveau M1 en parallèle de leur cursus, en vue d'accéder au M2.


La deuxième année (M2) comprend d'abord une formation théorique (semestre 3, 30 ECTS). Elle propose une approche transversale de la physiologie normale ou pathologique de l'appareil digestif.

La formation pratique (semestre 4, 30 ECTS) consiste en un stage de 5 mois dans l'une des équipes ou entreprises d'accueil, validé par un rapport écrit et une soutenance orale en fin d'année.

Voir la page complète de ce parcours

Master parcours Physiopathologie : du moléculaire au médical (MolMed)

Ce parcours de Master comprend deux années :

La première année (M1) correspond à une formation de 60 ECTS, construite à partir d'un tronc commun dans la première partie du semestre 1 (1er bimestre), permettant l'acquisition d'un socle de connaissances communes en biologie intégrative, imagerie, pharmacologie, statistiques, omics, gestion de projet et anglais. La seconde partie du semestre 1 (2ème bimestre) permet d'initier une spécialisation progressive par le choix de deux unités d'enseignement (UE) plus spécifiques (choix : 2 parmi 4).

Le semestre 2 est également divisé en deux parties. Au cours du premier bimestre, les étudiants pourront mener un projet de recherche qui s'effectuera au choix : en stage ou sur la plateforme de travaux pratiques encadrés. Au cours du deuxième bimestre du semestre 2, la spécialisation des étudiants deviendra effective par le choix de trois UE spécifiques (* UE de 5 ECTS) correspondant aux parcours choisis. Le détail est explicité dans le schéma ci-dessous (organisation des enseignements).

Un parcours dérogatoire permet aux étudiants des corps de Santé (médecins, pharmaciens, vétérinaires, sages-femmes, masso-kinésithérapeutes) de valider le niveau M1 en parallèle de leur cursus, en vue d'accéder au M2.

La deuxième année (M2) comprend d'abord une formation théorique (semestre 3, 30 ECTS). Elle présente une vision intégrée des physiopathologies pour permettre aux étudiants quel que soit leur parcours utlérieur d'appréhender rapidement les clés de compréhension des maladies et des thérapeutiques associées. Une focalisation plus spécifique est portée sur les maladies cardiocasculaires, les maladies métaboliques, le cancer et les bio-thérapies. Des modules pratiques qui ont trait à l'expérimentation animale, l'anatomo-pathologie, l'imagerie du vivant et les réflexions éthiques sont incluses dans ce parcours.

La formation pratique (semestre 4, 30 ETS) consiste en un stage au cours duquel l'étudiant devra mener un projet scientifique et expérimental au sein d'une équipe de recherche reconnue localisée sur le site toulousain ou à l'international. Ce projet sera présenté en fin de parcours et sera évalué scientifiquement par un jury d'experts.

Voir la page complète de ce parcours

Master parcours Immunologie et maladies infectieuses (IMI)

Ce parcours de Master comprend deux années :

La première année (M1) correspond à une formation de 60 ECTS, construite à partir d'un tronc commun dans la première partie du semestre 1 (1er bimestre), permettant l'acquisition d'un socle de connaissances communes en biologie intégrative, imagerie, pharmacologie, statistiques, omics, gestion de projet et anglais. La seconde partie du semestre 1 (2ème bimestre) permet d'initier une spécialisation progressive par le choix de deux unités d'enseignement (UE) plus spécifiques (choix : 2 parmi 4).

Le semestre 2 est également divisé en deux parties. Au cours du premier bimestre, les étudiants pourront mener un projet de recherche qui s'effectuera au choix : en stage ou sur la plateforme de travaux pratiques encadrés. Au cours du deuxième bimestre du semestre 2, la spécialisation des étudiants deviendra effective par le choix de trois UE spécifiques (* UE de 5 ECTS) correspondant aux parcours choisis. Le détail est explicité dans le schéma ci-dessous (organisation des enseignements).

Un parcours dérogatoire permet aux étudiants des corps de Santé (médecins, pharmaciens, vétérinaires, sages-femmes, masso-kinésithérapeutes) de valider le niveau M1 en parallèle de leur cursus, en vue d'accéder au M2.

La deuxième année (M2) comprend d'abord une formation théorique (semestre 3, 30 ECTS). Elle est organisée en 4 UE spécifiques, dont une de travail personnel, complétées par 2 UE mutualisées avec d'autres parcours.

La formation pratique (semestre 4, 30 ECTS) consiste en un stage de 5 mois en laboratoire de recherche ou en entreprise, validé par un rapport écrit et une soutenance orale en fin d'année.

Voir la page complète de ce parcours

Contact(s)