Santé

DU Implantation et surveillance en stimulation defibrilation cardiaque

  • Diplôme

    Diplôme université générique

  • Domaine(s) d'étude

    Maieutique, Médecine, Métiers de la rééducation, Métiers du soin, Odontologie, Pharmacie

  • Accessible en

    Formation initiale

  • Établissements

    Université Toulouse III - Paul Sabatier

Présentation

La prise en charge des troubles du rythme cardiaque représente un problème de plus en plus complexe nécessitant des connaissances en électrophysiologie fondamentale, en électrophysiologie diagnostique, en pharmacologie et des compétences pour l’implantation de prothèses – stimulateurs, défibrillateurs, Holters implantables – et pour la réalisation de techniques ablatives applicables au traitement des arythmies (exemple : la fibrillation auriculaire connait une progression exponentielle liée au vieillissement de la population : sa prise en charge ne se limite plus aux méthodes pharmacologiques mais fait appel à des techniques de stimulation et d’ablation spécifiques).
La stimulation cardiaque et la défibrillation voient leurs indications curatives prophylactiques augmenter régulièrement. A titre d’exemple, plus de 50 000 simulateurs cardiaques sont implantés annuellement en France et plus de 250 000 patients doivent bénéficier d’une surveillance de leur prothèse ; c’est pourquoi les médecins appelés à prendre en charge des troubles du rythme cardiaque, à implanter et à surveiller les simulateurs cardiaques et les défibrillateurs cardiaques doivent pouvoir acquérir une formation spécifique tant sur le plan théorique que pratique ; or , cette formation globale n’existe pas actuellement sur le territoire national (il n’existe en France que des enseignements séparés de Rythmologie et de Stimulation), contrairement à beaucoup d’autres pays européens et à l’Amérique du Nord.

Objectifs

La prise en charge des troubles du rythme cardiaque exige des connaissances en électrophysiologie fondamentale, diagnostique, des compétences pour l’implantation de prothèses, la réalisation de techniques ablatives applicables au traitement des arythmies.

Savoir-faire et compétences

  • Savoir porter l’indication des divers modes de stimulation cardiaque et d’implantation des défibrillateurs,
  • Savoir suivre les patients traités grâce à l’implantation de stimulateur (ou défibrillateur) cardiaque, ou ayant subi une procédure d’ablation.

Admission

Pré-requis obligatoires

En Formation Initiale :

  • Étudiants en Médecine en 3ème cycle inscrits en DES de Cardiologie et Maladies Vasculaires (à partir du 7ème semestre),
  • Chefs de clinique et AHU de Toulouse.


En Formation Continue :

  • Docteurs en médecine titulaires d’un diplôme français ou de l’Union Européenne titulaires du DES de Cardiologie et Maladies Vasculaires ou du CES de Cardiologie ou son équivalence,
  • Docteurs en médecine titulaires d’un diplôme hors Union Européenne titulaires du DES de Cardiologie et Maladies Vasculaires ou du CES de Cardiologie ou son équivalence.