• Diplôme

    Diplôme université générique

  • Domaine(s) d'étude

    Maieutique, Médecine, Métiers de la rééducation, Métiers du soin, Odontologie, Pharmacie

  • Accessible en

    Formation initiale

  • Établissements

    Université Toulouse III - Paul Sabatier

Présentation

La pratique de la neurologie en population peut être difficile du fait des particularités de cette population en particulier : la présentation des affections neurologiques, la définition des objets de soins (en curatif et en prévention), les interactions des différentes pathologies entre elles, les conséquences des polymédications avec l’iatrogénie, les troubles neuro-sensoriels… Des connaissances spécifiques et un raisonnement particulier sont à acquérir pour améliorer la prise en charge de cette population dont l’importance croit dans nos sociétés.

S’il existe de plus en plus de neuro-gériatres, leur nombre reste relativement limité. La nécessité d’une diffusion de la pratique de la neurologie dans le champ de la gériatrie et de la prise en charge des particularités des sujets âgés dans le champ de la neurologie paraît primordiale. L’importance des liens à créer entre ces deux spécialités sont également à renforcer afin d’améliorer les étapes du dépistage, du diagnostic à la prise en charge et à la définition des parcours optimaux pour ces patients.

Si les neurologues sont confrontés à des sujets de plus en plus vieux nécessitant de se former de façon spécifique à ce type de patients. Les gériatres sont régulièrement amenés à prendre en charge dans leur différentes activités (consultation mémoire, équipe mobile, court séjour, SSR, en EHPAD ou en USLD) des patients âgés présentant une maladie neurologique.

Les interactions des équipes de neurologie avec la gériatrie restent pourtant faibles et la pénétration des connaissances gériatriques en neurologie doit être améliorée. De plus, il peut être important que la médecine générale soit également imprégnée de la particularité des différentes phases (diagnostic, projet de soins, filières, …) des patients neurologiques âgés.

Un DIU de neuro-gériatrie représente donc d’une part une formation complémentaire pour des médecins gériatres (ou médecins s’intéressant à cette population) et une formation spécialisée pour des neurologues. La cible de cet enseignement est donc en priorité les neurologues et les gériatres, mais aussi des médecins généralistes participant à la filière de prise en charge des patients âgés.

Objectifs

Formation complémentaire pour les gériatres, formation spécialisée pour les neurologues, formation pour les médecins généralistes participant à la prise en charge dans leur différentes activités des patients âgés présentant une maladie neurologique.

Savoir-faire et compétences

  • Acquérir les compétences dans les différents domaines du savoir (connaissances, savoir-faire, savoir être) devant permettre d’optimiser la prise en charge de patients âgés présentant une affection neurologique.
  • Pouvoir définir un projet cohérent de prise en charge afin d’améliorer le parcours du patient et de retarder sa perte d’autonomie.
  • Se fixer des objectifs de soin adaptés à chaque maladie, à son stade, ses comorbidités, son âge et de privilégier le principe de pluridisciplinarité.
  • Intégrer les différents dispositifs de prise en charge et la place de chacun des acteurs autour du patient et de ses proches.
  • Se positionner sur le plan éthique et sur le plan de la gestion des risques dans la prise en soins de ce type de pathologie.
  • Savoir accompagner les patients et les aidants familiaux.

Admission

Pré-requis obligatoires

En Formation Initiale :

  • Étudiants en Médecine de 3ème cycle inscrits en DES/DESC de Gériatrie, Neurologie, Psychiatrie ou Médecine générale,
  • Étudiants de nationalité étrangère inscrits en DFMS/DFMSA dans les spécialités mentionnées ci-dessus.
  • Chefs de clinique et AHU de Toulouse.


En Formation Continue :

  • Docteurs en médecine titulaires d’un diplôme français, d’un diplôme de l’Union Européenne ou hors Union Européenne,