Santé

DIU Gynécologie de l'enfant et de l'adolescente

  • Diplôme

    Diplôme université générique

  • Domaine(s) d'étude

    Maieutique, Médecine, Métiers de la rééducation, Métiers du soin, Odontologie, Pharmacie

  • Accessible en

    Formation initiale

  • Établissements

    Université Toulouse III - Paul Sabatier

Présentation

L’objectif de cet enseignement est :

  • Acquérir des connaissances théoriques et pratiques permettant la pratique de la gynécologie de l’enfant et de l’adolescente fondée sur des bases cliniques, génétiques, physiopathologiques et thérapeutiques solides.
  • Répondre aux besoin des praticiens qui prennent en charge des enfants et des adolescents : pédiatres, endocrinologues et gynécologues. C’est une formation clinique pluridisciplinaire dans le domaine de la gynécologie avec une interface entre endocrinologues et gynécologues, médecins pédiatres et d’adulte, médecins et chirurgiens. Il s’agit d’une sur-spécialité regroupant que très peu d’experts en France.

Objectifs

Acquisition des connaissances théoriques et pratiques permettant la pratique de la gynécologie de l’enfant et de l’adolescente fondée sur des bases cliniques, génétiques, physiopathologiques et thérapeutiques solides.

Savoir-faire et compétences

La formation pratique est définie par une liste d’objectifs de connaissance établie par le conseil scientifique. Elle apprécie également les capacités d’écoute, de mise en confiance des patientes et de leur famille.

L’étudiant doit acquérir des compétences et un savoir-faire dans les domaines de l’endocrinologie, la gynécologie en pédiatrie et en médecine d’adulte.

Admission

Pré-requis obligatoires

En Formation Initiale :

  • Étudiants en 3ème cycle de médecine inscrits en DES de Pédiatrie, Endocrinologie, Médecine Générale, Gynécologie ou Chirurgie Pédiatrique,
  • Étudiants de nationalité étrangère inscrits en DFMS/DFMSA dans les mêmes spécialités citées ci-dessus,
  • Chefs de clinique et AHU de Toulouse.

En Formation Continue :

  • Docteurs en médecine titulaires d’un diplôme français ou de l’Union Européenne exerçant dans les spécialités suivantes : Pédiatrie, Endocrinologie, Médecine Générale, Gynécologie ou Chirurgie Pédiatrique,
  • Docteurs en médecine titulaires d’un diplôme hors Union Européenne et inscrits au Conseil de l’Ordre en France (numéro d’inscription et cotisations annuelles à jours).