Santé

DIU Appareillages respiratoires de domicile (ARD)

  • Diplôme

    Diplôme université générique

  • Domaine(s) d'étude

    Maieutique, Médecine, Métiers de la rééducation, Métiers du soin, Odontologie, Pharmacie

  • Accessible en

    Formation initiale

  • Établissements

    Université Toulouse III - Paul Sabatier

Présentation

Véritable enjeu de santé publique, les maladies respiratoires sont en constante augmentation et la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) constitue actuellement une cause non négligeable de morbi-mortalité. Elles sont aujourd’hui la 3ème cause de mortalité en France. L’obésité est elle aussi en constante augmentation, à tel point qu’on peut parler « d’épidémie » d’obésité dans les pays occidentaux. Elle est souvent associée au syndrome d’apnée du sommeil mais aussi dans certains cas à une insuffisance respiratoire chronique (IRC) appelée « syndrome obésité hypoventilation) (SOH). Les autres causes d’IRC comme les maladies neuromusculaires sont responsables d’un coût sanitaire non négligeable. La prise en charge de l’IRC est en constant développement sur le plan technique et repose en partie sur l’oxygénothérapie, la ventilation non invasive (VNI) et les méthodes de désencombrement instrumental.
La ventilation mécanique au domicile, l’oxygénothérapie, les stimulateurs phréniques (« pace-makers diaphragmatique ») et les appareils d’aide à la toux sont appelés appareillages respiratoires. Ce sont des techniques largement développées en pneumologie depuis les années 1950 mais en pleine expansion ces dernières années avec le développement de la ventilation non invasive (VNI).
L’expérience de l’équipe médicale et paramédicale conditionne la bonne mise en place de traitement comme la VNI et les techniques instrumentales de désencombrement. C’est très vrai en situation de détresse respiratoire aiguë où l’absence d’habitude constitue une « contre-indication » dans la conférence de consensus de 2006 (3ème conférence de consensus commune SFAR, SPLF, SRLF 2006). En situation chronique, les recommandations de l’HAS sur le traitement de la SLA par VNI insistent aussi sur le caractère expérimenté de l’équipe.

Objectifs

Faciliter la formation des soignants sur les maladies respiratoires en constante augmentation et la bronchopneumopathie chronique obstructive constituant une cause non négligeable de morbi-mortalité.

Savoir-faire et compétences

L'objectif principal du DIU est de connaître et de pouvoir prendre en charge le handicap respiratoire à domicile.

Les objectifs secondaires sont :

  • Connaître les indications de la VNI en situation d’insuffisance respiratoire chronique (IRC),
  • Savoir prescrire une VNI dans l’IRC,
  • Connaître l’ensemble du matériel et ses champs d’utilisation,
  • Connaître les modalités d’administration et de prescription de l’oxygénothérapie,
  • Savoir surveiller une VNI au long cours (possibilités de monitoring et indications),
  • Connaître les bases de la lecture des polygraphies sous VNI.

Admission

Pré-requis obligatoires

En Formation Initiale :

  • Étudiants en 3ème cycle de médecine inscrits en DES de Pneumologie,
  • Étudiants de nationalité étrangère inscrits en DFMS/DFMSA,
  • Chefs de clinique et AHU de Toulouse.


En Formation Continue :

  • Docteurs en médecine titulaires d’un diplôme français, de l’Union Européenne, ou d’un diplôme hors Union Européenne dans les spécialités suivantes : Pneumologie, Réanimation, Médecine physique et réadaptation, Pédiatrie. Les autres spécialités seront examinées au cas par cas.
  • Infirmier(e) DE titulaires d’un diplôme français ou de l’Union Européenne,
  • Masseur-Kinésithérapeute DE titulaires d’un diplôme français ou de l’Union Européenne,
  • Techniciens de prestataires de santé à domicile titulaires d’un diplôme français ou de l’Union Européenne.