Vers la simulation numérique intensive