PDF

DU Gardien de Refuge de Montagne

Résumé de la formation

  • Type de diplôme : Diplôme universite niv. form. bac
  • Niveau d'étude visé : BAC +2
  • Domaine d'étude : Hôtellerie, Restauration, Alimentation, Environnement

Domaine : Sciences Humaines et Sociales

Accessible en :

  • Formation continue

Présentation

Objectifs

Le refuge est un élément essentiel du tourisme montagnard, par le biais notamment de l’essor de la pratique de la randonnée pédestre et du développement du tourisme de nature.
Il est nécessaire de professionnaliser les gardiens de refuge afin qu’ils puissent d’une part exercer une prestation de qualité auprès des touristes et donc répondre à leurs besoins, et d’autre part assurer dans de bonnes conditions et de manière professionnelle leur collaboration à des missions de service public (accueil, surveillance, alerte des secours, collaboration avec les services météo, conseil et renseignement des usagers, offrir l’abri, information des usagers sur le respect de l’environnement).

Pour ce faire, les objectifs de la formation sont de quatre ordres :

  • former les gardiens de refuge de montagne à leurs fonctions touristiques et notamment aux techniques de l’accueil et de la restauration,
  • apporter les éléments nécessaires en comptabilité, marketing, droit, communication et informatique afin qu’ils puissent gérer de manière efficace les refuges,
  • former des professionnels connaissant les milieux montagnards afin qu’ils puissent collaborer avec les services de secours et de météo et donc délivrer les informations nécessaires aux usagers et aux services concernés,
  • gérer et maintenir la qualité environnementale du refuge et de son site.

Savoir-faire et compétences

Compétences ou capacités évaluées pour les activités d’hébergement hôtelier

  • Prendre, enregistrer et gérer les réservations en français et en anglais.
  • Gérer l’occupation et l’activité du refuge, organiser la répartition et l’occupation des couchages pour tous les utilisateurs dans le respect des règlements et des groupes, assurer l’animation et la vie du refuge.
  • Assurer les réveils des utilisateurs et gérer les départs et les encaissements (des nuitées et encaissements de l’activité restauration)
  • Gérer, organiser et animer l'équipe des aides gardiens pour la réalisation de ces missions
  • Organiser des manifestations et animations pour la clientèle


Compétences ou capacités évaluées pour les activités de gardiennage du refuge de montagne

  • Assurer l’ouverture du refuge en début de saison (mise en route des équipements) et le fermer pour une période longue en protégeant et fermant les sources d’énergie et les différents équipements.
  • Connaître et commenter les différentes sources d’énergies.
  • Entretenir et de nettoyer les abords et voies d’accès du refuge.
  • Déterminer les besoins des différentes énergies utiles au fonctionnement du refuge dans une optique de management environnemental et d’économie énergétique
  • Gérer les déchets
  • Adapter la gestion de l’eau en fonction de l’équipement du refuge


Compétences ou capacités évaluées pour les activités de restauration

  • Prévoir et calculer l'approvisionnement du refuge pour la saison et l’ajuster en cours de saison.
  • Gérer les stocks de produits frais, d’épicerie et conserves, et pallier à un défaut d'approvisionnement.
  • Organiser et gérer le ravitaillement du refuge (organisation d’un héliportage, portage, portage motorisé, portage avec animaux)
  • Avoir la capacité de préparer des menus équilibrés et adaptés à une clientèle touristique en milieu montagnard, avoir des notions en diététique.
  • Cuisiner ces plats afin de les vendre à la clientèle du refuge en respectant les règles d’hygiène relatives à la restauration commerciale.
  • Manager (gérer, organiser et animer) l'équipe des aides gardiens pour la cuisine et la vente de nourriture et boisson.
  • Appliquer le principe de la marche en avant et gérer les déchets. Connaître les normes d’hygiène et savoir les appliquer en fonction d’une démarche HACCP.


Compétences ou capacités évaluées pour les activités de missions de service public et d'éducation à l'environnement

  • Déterminer la cartographie des chemins et voies autour du refuge, déterminer les risques encourus en fonction des conditions et être capable d’indiquer aux usagers les éléments relatifs au respect de l’environnement. Utiliser un GPS et savoir lire une carte.
  • Organiser, contrôler et surveiller l’aire de bivouac située à proximité du refuge dans le respect de l’environnement.
  • Reconnaître la faune et la flore de montagne. Posséder des notions de géologie.
  • Assimiler les grands principes du management environnemental et savoir les mettre en œuvre dans un refuge : gestion de l’eau, gestion de l’air, gestion de l’énergie, gestion des déchets et savoir en parler aux usagers.
  • Surveiller la zone autour du refuge, donner l’alerte et collaborer avec les services de secours.
  • Discerner et comprendre les principes de base de la météorologie. Comprendre les principes de base de la nivologie
  • Animer le refuge autour des thèmes de la montagne et faire partager ses connaissances sur l’histoire et la culture locale.
  • Identifier les autres acteurs présents dans la zone large du refuge (activité pastorale, autres professionnels de la montagne,…..)


Compétences ou capacités évaluées pour les activités de commercialisation et de gestion du refuge de montagne

  • Gérer financièrement le refuge, établir des prévisions d’occupation, comprendre le compte de résultat et le bilan. Etablir et tenir à jour la comptabilité des activités commerciales, assurer les encaissements (hébergement, restauration, débit de boisson,….).
  • Concevoir et réaliser ou faire réaliser des documents de promotion du refuge, commercialiser le refuge.
  • Coopérer avec les organismes locaux de tourisme pour concevoir des actions de commercialisation et de promotion.
  • Utiliser les outils de bureautique et utiliser de manière professionnelle les outils du web.
  • Apprécier et faire usage des grands principes de l’e-marketing afin d’assurer la promotion du refuge au moyen des nouvelles technologies.
  • Coopérer avec les acteurs locaux pour participer au développement du territoire en coordonnant les différentes actions.
  • Appliquer les règles de droit relatives aux conditions d’exploitation du refuge
  • Se mettre en réseau avec les autres acteurs touristiques (privés ou institutionnels) dans une optique de promotion du refuge, de synergie des moyens mis en œuvre, d’évolution du métier de gardien.

Admission

Condition d'accès

  • Dossier de candidature (CV, expériences, objectifs professionnels)
  • Entretien de motivation face à un jury constitué à parts égales de professionnels du secteur (Parcs Nationaux et Club Alpin Français, Syndicat National des gardiens de refuge, des collectivités territoriales) et d’intervenants de l’ISTHIA et des organismes de formation partenaires.
  • Examen des motivations, compétences et projet professionnel du candidat.


Les critères retenus par le jury de recrutement sont :

  • l’expérience acquise dans le domaine de la montagne, du tourisme, ou de l’accueil,
  • les motivations du candidat,
  • la possession de l'attestation du brevet de secourisme par le candidat,
  • les connaissances du candidat sur le milieu montagnard,
  • l’expérience professionnelle en refuge, la fréquentation professionnelle ou personnelle des refuges de montagne.

Formation(s) requise(s)

Publics visés

  • les personnes titulaires d’un bac+1 et ayant exercé une activité professionnelle liée aux activités de la montagne ou du tourisme, possédant une certaine expérience de la montagne et démontrant leur intérêt pour ce type de fonction.
  • les gardiens de refuges déjà en fonction, afin de leur apporter une meilleure professionnalisation.
  • les professionnels de la montagne (accompagnateurs et guides notamment) cherchant une reconversion professionnelle.
  • demandeurs d’emplois.

Et après ...

Perspectives professionnelles

  • Gardien de refuge de montagne
  • Aide-gardien de refuge de montagne
  • Gérant de gîte d’étape

Lieu d'enseignement

  • Foix