PDF

Licence Informatique

Résumé de la formation

  • Type de diplôme : Licence (LMD)
  • Niveau d'étude visé : BAC +3
  • Domaine d'étude : Informatique

Accessible en :

  • Formation initiale

Présentation

Présentation

Il n'échappera à personne que l'informatique est omniprésente dans tous les secteurs d'activité et dans tous les aspects de la vie quotidienne, de l'industrie du divertissement (films d'animation) à la santé (imagerie médicale, automatisation des dossiers médicaux) en passant par les transports (avionique, etc.), les communications (smartphones, objets connectés), le commerce en ligne, etc. Malgré son impact important sur la société d'aujourd'hui, c'est une discipline jeune (moins d'un siècle) dont les applications futures sont encore insoupçonnées. Beaucoup reste à découvrir, à inventer, à réaliser…

L'étudiant qui s'engage en licence d'informatique fait le choix d'entamer une formation qui doit le mener, au terme de sa licence, d'un master, voire d'un doctorat, vers une carrière au sein d'une discipline en pleine expansion. Typiquement, le diplômé de master en informatique remplira des fonctions d'ingénieur au sein d'une entreprise. L'obtention d'un doctorat lui ouvrant les portes des secteurs R&D (Recherche et Développement) et des fonctions académiques (chercheur et enseignant-chercheur).

La licence vise à lui apporter les fondements sur lesquels sont construits les méthodes, les activités et les outils actuels et à venir, car si ceux-ci évoluent, les fondements restent les mêmes. Pour cela, même si la programmation reste le pilier central de la formation, les enseignements balayent un large spectre passant par l'architecture des machines, les systèmes, les réseaux, les bases de données, les notions indispensables de mathématiques, ainsi que des éléments d'orientation, d'ouverture et de professionnalisation.

Les enseignements dispensés au long de la licence et du master d'informatique sont conformes au référentiel international décrit dans le Curriculum of Computer Science élaboré par l'Association for Computing Machinery (ACM), gage d'une validité à long terme des compétences acquises par les étudiants et qui leur permettra de pouvoir durer dans un secteur en perpétuelle évolution. à la fois science et technique, l'enseignement de l'informatique nécessite un volume important de pratique, c'est pourquoi une place centrale lui est accordée (près du tiers du temps des enseignements) ainsi qu'à l'apprentissage par projet.

La licence d'informatique est une licence doublement qualifiante, à la fois pour l'insertion professionnelle et pour la poursuite d'études.

Savoir-faire et compétences

Les compétences de la licence ont été élaborées à partir des préconisations de l'ABET (organisme non-gouvernemental et international d'accréditation ayant accrédité plus de 4000 formations en sciences appliquées, informatique, ingénierie dans le monde), et à partir des recommandations du ``Computer Science Curricula of the Association for Computational Machinery (ACM)'' sur lesquelles s'appuient de nombreuses universités aux Etats-Unis et en Europe.

  • Participer à l'analyse de problèmes complexes.
  • Proposer des solutions informatiques adaptées.
  • Manipuler des outils et des environnements de développement performants et modernes.
  • Produire des composants logiciels opérationnels.
  • Assurer le développement d'une application, la tester et la valider.
  • Déployer des applications logicielles intégrées.

Admission

Condition d'accès

Pour la licence, admission via APB.
Pour le CMI, sélection via APB pour la L1, sélection sur dossier pour la L2 et L3.

Formation(s) requise(s)

Bac S pour l'entrée en L1 informatique

À l'issue de la L2 choix entre :

  • parcours informatique
  • parcours IRT (informatique, réseaux et télécommunications)

Flux latéraux :

  • entrée possible en L2 ou L3 (selon dossier) :
    • DUT d'informatique
    • Classes préparatoires aux grandes écoles
    • (exceptionnellement BTS en L2)

Et après ...

Poursuite d'études

A l'UPS

Plus de 90% des diplômés de licence poursuivent en master :
La grande majorité en :

  • Master Informatique

Mais aussi en :

  • Master BioInformatique

Possibilité d'intégrer l'une des licences professionnelles de l'université, en particulier : DQL (Développement et Qualité du Logiciel) ou GTIDM (Gestion et Traitement Informatique de Données Massives).

Hors UPS
  • Ecoles d'ingénieur
  • Masters informatique autres universités
  • Autres licences professionnelles :
    • Analyste programmeur de systèmes informatiques ouverts (APSIO) UT2
    • Design et réalisation d'applications mobiles (DREAM) - ouverture
      différée
    • Réseaux informatique, mobilité sécurité (RiMS)* UT2

Perspectives professionnelles

  • 80% des offres au niveau bac+5
  • Premier secteur recruteurs de cadres et premier secteur créateur d'emplois nets de cadres (42000 recrutement en 2016)
  • Après un master :
    • Taux d'emploi à 1 mois : 60%
    • Taux d'emploi à 30 mois : 97% (dont 80% de cadres et 80% de CDI)



L'informatique représente un secteur d'activité en soi, comme le reflète la nomenclature INSEE des secteurs d'activité :

Section J : Information et communication :

  • division 61 : Télécommunications
  • division 62 : Programmation, conseil et autres activités informatiques
  • division 63 : Services d'information

Elle est, par ailleurs, présente dans pratiquement tous les autres secteurs d'activité : santé, transports, espace, énergie, commerce, finances, distribution, ... • Bac+3 : assistant ingénieur, technicien, développeur, testeur, administrateur système/réseaux/bases de données
• Bac+5 : ingénieur, consultant, responsable informatique, chef de projet, architecte réseaux/système d'information
• Bac+8 : chercheur, enseignant

Lieu d'enseignement

  • Toulouse