PDF

INGÉNIEUR DE L'ENSIACET spécialité GÉNIE DES PROCÉDÉS

Résumé de la formation

  • Type de diplôme : Diplôme d'ingénieur
  • Niveau d'étude visé : BAC +5
  • Domaine d'étude : Génie des procédés
  • Crédits ECTS : 180

Domaine : Sciences, Ingénierie et Technologies

Accessible en :

  • Formation initiale
  • Formation continue

Présentation

Objectifs

La spécialité Génie des Procédés de l’INP-ENSIACET, déclinée sous statuts étudiant (FISE) et apprenti (FISA), se situe au carrefour de trois disciplines de base : Physique, Chimie et Informatique/Mathématiques Appliquées.
L’ingénieur INP-ENSIACET Génie des Procédés (GP) est capable d’innover et d’inventer de nouveaux procédés, de créer, modéliser et simuler les usines du futur, de piloter leur réalisation et leur conduite afin de les rendre plus rentables, plus durables, plus propres et plus sûres. C’est un physicien pluridisciplinaire doté de larges compétences en sciences fondamentales et possédant un grand esprit d’analyse et de synthèse. Il est apte à résoudre les problèmes scientifiques et techniques depuis l’acte chimique jusqu’à sa réalisation industrielle. Habitué à travailler en équipe sur des projets pluridisciplinaires, l’ingénieur GP aborde de manière systémique les disciplines du Génie des Procédés en privilégiant une approche modélisation/simulation et en utilisant les outils informatiques pour la conception ou du remodelage des procédés de transformations physico-chimiques de la matière et de l’énergie, du dimensionnement des appareillages, de l’industrialisation, du pilotage et de la conduite des unités.
 

Savoir-faire et compétences

Il possède pour cela de solides compétences en Génie des Procédés (bilans, thermodynamique, transferts, opérations unitaires, …), une bonne maîtrise des outils et méthodes numériques, informatiques et mathématiques d’une part et des technologies de l’information et de la communication d’autre part. A cela s’ajoute une formation générale en sciences sociales, humaines et économiques. L’environnement industriel et la connaissance de l’entreprise sont confortés par la pratique lors des périodes en entreprise. Des compétences particulièrement pointues sont acquises dans les domaines de l’analyse de données, de la modélisation, de la simulation et de l’optimisation des opérations unitaires et des installations industrielles. Ces compétences s’étendent de l’utilisation opérationnelle des outils (langages informatiques, tableurs, solveurs numériques, simulateurs de procédés, logiciels de mécanique des fluides numérique, ...) à leur conception méthodologique. Les acquis de l’apprentissage (AdA) sont évalués à l’école par le biais d’Unités d’Enseignement (UE) à forte base thématique. A titre d’illustration, les AdA de l’UE « opérations unitaires » sont évalués d’un point de vue théorique par des épreuves de contrôle et des rapports de TD longs et d’un point de vue opérationnel par une série de TP pilotes de distillation, d’absorption…
 

Admission

Condition d'accès

Concours communs polytechniques PC-PH, MP, PSI, DEUG-PH
Admission sur titre (DUT, BTS)
 

Programme

Stages

3 Stages (stage ouvrier en 1ère année, stage R & D en 2ème année et stage ingénieur en 3ème année) et nombreux projets tutorés tout au long de la formation

Durée du stage

Stage ouvrier de 1 à 2 mois, stage R & D de 4 à 5 mois, stage ingénieur de 5 à 6 mois

Et après ...

Poursuite d'études

Doctorat, année de spécialisation ...

Perspectives professionnelles

Les métiers visés majoritairement par la spécialité Génie des Procédés – Ingénieur Conception et Industrialisation, Ingénieur Production, Ingénieur Informatique Scientifique et Technique – et dans une moindre mesure Ingénieur R& D, Ingénieur Risques Industriels ou Ingénieur Environnement se retrouvent nettement dans les placements en sortie d’école (cf. insertion des diplômés). Les secteurs études et conseils (30%), production-exploitation-contrôle (20%), informatique et système d’information (11%), R&D (20%), QSE (6%) forment près de 90% des emplois, ce qui montre l’adéquation de la formation aux attentes industrielles. Les métiers d’Ingénieur d’Affaires, d’Ingénieur Gestion de Projet ou d’Ingénieur Energie, qu’il faut entendre comme le référent énergie (référent ISO 50001, audits énergie, …) des entreprises de transformation de la matière, montrent une volonté réelle d’ouverture de la spécialité Génie des Procédés à des métiers moins traditionnels et plus prospectifs.
 

Établissement

Lieu d'enseignement

  • Toulouse

Contact

Scolarité ENSIACET

Email : scolarite @ ensiacet.fr