PDF

MCTA / ICNA Management et Contrôle du Trafic Aérien

Résumé de la formation

  • Type de diplôme : Diplôme visé niveau bac+5 grade master
  • Niveau d'étude visé : BAC +5
  • Domaine d'étude : Sciences de la décision, Systèmes embarqués, Réseaux - Télécommunication, Environnement

Domaine : Sciences, Ingénierie et Technologies

Accessible en :

  • Formation initiale

Présentation

Présentation

La formation de Management et Contrôle du Trafic Aérien est principalement associée au corps ICNA (Ingénieurs du Contrôle de la Navigation Aérienne) de la fonction publique, les étudiants obtenant le diplôme délivré par l’ENAC étant majoritairement destinés à travailler à la Direction Générale de l’Aviation Civile.

La formation MCTA est une formation systémique qui prépare à la fois aux fonctions de contrôleur de la circulation aérienne mais aussi aux métiers du management du trafic aérien. En effet le contrôleur aérien n’a de cesse de s’adapter à de nouveaux supports de travail, de nouvelles réglementations et de nouveaux outils tout en assurant la sécurité et la régulation du trafic aérien. Ce métier et donc cette formation exigent avant tout un sens aigu des responsabilités.

Admission

Condition d'accès

Le recrutement des élèves s'effectue par la voie d'un seul concours.

Cliquez ici  pour accéder à la notice d'informations publiée pour le recrutement 2017.

Pour plus d'informations sur les conditions d'accès, cliquer ici.

Programme

Contenu de la formation

L’élève en management et contrôle du trafic aérien bénéficie, en alternance à l’Ecole nationale de l’aviation civile (ENAC) et dans le milieu professionnel :

a) D’un enseignement général comprenant des cours, des conférences, des travaux pratiques sur des matières de connaissances générales et techniques incluant notamment les exigences communautaires ;

b) D’une formation au contrôle aérien, théorique et pratique sur simulateur, dont le contenu est défini en liaison avec la direction des services de la navigation aérienne en conformité avec les exigences communautaires ;

c) D’une formation à l’expertise, à l’encadrement et d’une initiation à la recherche ;

d) D’une formation avancée à l’anglais qui répond aux exigences suivantes : obtention de la mention linguistique requise pour la licence communautaire (1) de contrôleur de la circulation aérienne et obtention du niveau B2 du cadre européen commun de référence pour les langues (CECR) ;

e) De stages et de visites en centres opérationnels et en milieu professionnel.

Lieu d'enseignement

  • Toulouse